#50101

Thérèse
Member

Merci à vous Yahia et Abdes Salaam, j’avoue avoir été émue aux larmes par vos paroles si justes concernant le nard. Je l’ai ressenti tel que vous le décrivez.
La première fois que je m’en suis “ointe” une chaleur étonnante a envahi tout mon corps, me sentant comme délivrée, et non pas libérée, de tout le poids du passé, reliée au ciel et à la terre comme un preux chevalier trouvant le Graal sacré, enfin arrivée au port.
J’ai réalisé une composition dans laquelle entre la rose du Maroc, le jasmin d’Egypte,la tubéreuse, la myrrhe, le Ylang-Ylang et une teinture de figue, que j’ai faite moi-même. je l’ai appelé Balkis. Une seule goutte me reporte en des temps immémoriaux,où passé, présent et avenir ne font qu’un : je me sens “Une” et la douleur devient légère.

Therese