#50040

ichiro
Member

Unité et diversité
La mère dit qu’elle aime chacun de ses enfants de manière identique, bien que chacun soit différent. En fait, elle les aime de manière identique parce que chacun est différent, singulier, incomparable. C’est parce qu’ils sont incomparables qu’elle les aime chacun autant : venant de la même source, si différents soient-ils, chacun a sa valeur, son identité propre.
L’être spirituel se comporte exactement de la même manière avec les hommes : il les accepte tous, il les aime tous de manière identique (petits et grands, croyants et incroyants, gentils et méchants), non pas parce qu’il ne fait pas de distinction (il fait parfaitement la différence, et plus que quiconque d’ailleurs), mais parce qu’il sait que tous viennent de la même source, qu’ils en manifestent chacun un mode singulier à leur façon. C’était cela la position permanente du Prophète (el-maqâm el-fardaniyyah : la station de la singularité divine) : tous venaient à lui parce qu’ils sentaient (du verbe sentir) que, au moins une fois dans leur vie, ils ne seraient ni jugés ni rejetés, mais simplement aimés pour eux-mêmes, sans condition. Le Prophète leur rappelait l’amour inconditionnel de leur mère. Pour l’être spirituel, il n’y a pas de différence entre les êtres parce qu’il n’y a pas de comparaison possible entre eux: chacun est différent, chacun est unique, chacun est singulier. C’est en cela que tous les êtres sont identiques.
C’est la même chose avec les parfums naturels : on ne peut aimer l’un plus que l’autre. Chacun est singulier, chacun est unique. C’est en ce sens que tous se valent. On ne peut comparer castoreum et rose, iris et hyraceum, chacun ayant une spécificité propre, unique, incomparable, que rien ne peut lui ôter. Chaque parfum donne, à sa façon, l’image de la totalité, d’une unité. Chaque parfum est complet en lui-même, entier, autosuffisant, n’ayant besoin de rien d’autre en dehors de lui pour exhaler la complétude qui l’habite. Chaque parfum est parfait en lui-même, parce qu’il est vivant, qu’il a été créé pour manifester l’odeur de son incomparable plénitude. C’est parce que chaque parfum est différent de l’autre qu’il est identique à lui : tous ont été créés, dans leur diversité indéfinie, pour revenir au même centre. Il n’y a pas d’unité sans diversité. Il n’y a pas de diversité sans unité. L’une et l’autre sont les deux côtés d’une même pièce.