18. LE DOCTEUR BAGAYAKO

LE DOCTEUR BAGAYAKO

bagayako1 1 - 18. LE DOCTEUR BAGAYAKO

J’avais fini les aiguilles de l’acupuncture a Tombouctou, et l’oncle de Tahara le député m’en a offert quelques boites qu’il a acheté pour moi chez son acupuncteur a Bamako.

Je suis donc allé le voir pendant mon voyage a Bamako pour dédouaner l’éolienne.
Ce n’est pas un chinois. Le Docteur Bagayako est un malien mais il manie la langue chinoise avec la même désinvolture que les aiguilles de l’acupuncture.

bagayako5 1 - 18. LE DOCTEUR BAGAYAKO

Ce n’est pas étonnant, il a passé des années en chine a étudier la médecine chinoise. C’est un expert très demandé en Afrique de l’Ouest. Il enseigne l’acupuncture a Bamako et a l’étranger. Il a l’air un peu chinois. Read more

8. LE ROI DES TOUAREGS

roi touareg1 - 8. LE ROI DES TOUAREGS

Les alentours du puits Bir Amin, 15 kn au nord de Tombouctou. Je suis allé avec Ibrahim le puisatier pour visiter Bir Amin, le puits que nous avons refait il y a deux ans.

Je suis descendu avec lui a 30 metres au fond du puits pour me rendre compte de ses conditions. Il produit une bonne quantité d’eau.

fine621 - 8. LE ROI DES TOUAREGS

bir amin descente2 - 8. LE ROI DES TOUAREGS

Le vieux Ismael vit près du puits avec ses chèvres et ses moutons. Il a la rèputation d’etre un saint homme et j’y croit, bien qu’en apparence il ne soit qu’un pauvre touareg un peu excentrique.

Ismael m’informe que son cousin, le roi des touaregs a essayè de saboter son propre puits de facon a pouvoir continuer a obtenir des dons de la part des ONG. Heureusement Ismael a réussi a l’en empecher.

Le roi des touaregs a sa maison a Tombouctou. En cette saison, ses esclaves Bellas font paitre ses chameaux dans le nord. Le puits ne l’intéresse que pour faire des sous, et pour cela if faut qu’il soit assèchè.

Il porte au puits les reprèsantants des ONG qui sont de passage, il leur montre le vieux Ismael et ses moutons faméliques et il commence a se plaindre du destin funeste des pauvres touaregs dont le puits est assèchè.

tous les visiteurs laissent au moins quelques centaines d’euros pour le puits. Le roi prend l’argent et se l’empoche.

Le vieux Ismael nous explique tout

Après mon depart le roi a fait venir un puisatier et il lui a fait enlever la dalle de fond. Ce bouchon de ciment forè empèche le sable de remonter dans le puits. Sans la dalle de fond le sable remonte et la production d’eau diminue jusqu’a ce que le puits s’assèche. Il ne  resta qu’a creuser encore et encore jusquìa ce que le sable se vide autour des paroies du puits et que a la fin tout s’ècroule.
Nous avons donc examinè le fond du puits et Ibrahim me rassure que le travail a ete si bien fait que le niveau de sable s’est stabilisè et le puits n’est pas en danger. Le vieux Ismael lui aussi m’assure que l’eau est suffisante.

Ce voyage a Bir Amin m’a fait comprendre que Ibrahim, a qui j’avais confiè l’entretient du puits après mon dèpart, n’a absolument rien fait de ce qu’il avait promis. Il s’est rendu compte du sabotage seulement aujourdh’hui. Etb a chaque fois que je lui télephonait de l’Italie il m’assurait qu’il etait allèm au puits et que tout allais bien.

C’est ma faute, j’aurais du le payer en avance pour le travail.

Mais mon deuxieme homme de confiance a ete payè en avance et lui aussi n’a rien fait. Il s’agit du tradithèrapeute local, je lui ai donnè l’argent pour soigner les touaregs et les Bellas du puits pendant un an. A chaque fois que je l’appelais il jurais dìetre a peine retournè du puits et qu’il avait soignè beaucoup de gens. Les Blellas me disent qu’il n’est jamais venu.

En Afrique il y a un dicton: quand tu as renversè l’eau du verre tu ne peut plus la remettre dedans. La confiance est comme l’eau du verre.

C’est pour cela que cette annèe je cherche un autre puisatier pour mon nouveau puits et que je soigne les gens sans la collaboration du traditherapeute.

En plus, je me suis appercut que le roi des touregs a chassè ses esclaves Bellas du puits. Avec l’eau abondante et bonne, la seule qui soit douce de toute la zone,  je les avait fait venit pour s’installer au puits. Le leur avait une eau saumatre avec une odeur de pourris.

Il les a maintenant installès près d’un autre puits saumatre, en conditions prècaires, de facon a les utiliser pour obtenir des fonds des NGO.

bir amin4 - 8. LE ROI DES TOUAREGS

The old Ismael is explaining everything to us.
I have tried to bring betterment to the life of the desert people but I cannot end slavery in the Sahara, or transform the greedy into a generous one. The well is still giving water abundantly, this is enough for now.

bir amin ismael2 - 8. LE ROI DES TOUAREGS

Previous episode: The wind rider
Next episode: The police of Timbuktu

11. LE JARDIN DES FRANCAIS

Les Français ont toujours été un peuple d’idéalistes.
Aujourd’hui encore, ils travaillent à réparer les injustices du monde.
Et les Français aiment les femmes…
Ils ont même décidé de révolutionner la société des autres en donnant aux femmes Africaines l’Indépendance économique afin de les libérer de l’esclavage envers les mâles.

Un projet vraiment révolutionnaire, qui s’inscrit dans la grande tradition républicaine et laïque qui a fait de la France un phare de civilisation pour le monde entier. A ce qu’il parait…

tour effel - 11. LE JARDIN DES FRANCAIS

Le problème avec les Français c’est qu’ils ne pensent pas beaucoup, ils sont trop occupés à agir, et s’il y a une jolie femme dans les alentours alors ils ne pensent même plus du tout, ils ne pensent plus qu’à agir.
Probablement Dieu aime les Français et il veut qu’ils se reproduisent, et je dois dire que le monde entier aime les Français comme ils sont, même s’ils sont comme ils sont.

A Tombouctou, j’ai pu voir un résultat de leur action civilisatrice qui illustre bien leur manière de concevoir la révolution sociale humanitaire pour le tiers monde, de la conception du projet dans les bureaux de Paris jusqu’a sa réalisation dans le désert du Mali.

Les femmes du village ont formé une association, comme tout le monde fait a Tombouctou, parce que c’est le seul moyen d’obtenir de l’aide des ONG.
Elles ont demandé que la mairie leur prête un terrain adjacent pour cultiver les légumes. Les français ont accepté de faire 3 puits sur le terrain. Ils ont vu grand.
3 puits à grand diamètre capable de donner 11 mètres cube /heure chacun, c’est une quantité d’eau incroyable qui suffirait à faire une oasis où couleraient des ruisseaux continuellement. En fait un seul puits aurait suffit, mais quand un seul suffit pourquoi pas trois ? La logique est impeccable.
Ils ont même payé un ingénieur agricole comme consultant pour suivre le projet afin que les femmes aient toute l’aide nécessaire à son succès. C’est Ibrahim, mon puisatier.

ibrahim - 11. LE JARDIN DES FRANCAIS

Ils ont interdit aux gens du village de venir s’approvisionner en eau aux puits, afin de garantir le bon déroulement de l’activité agricole, et ils ont même payé un gardien pour contrôler cela.
Comme ils n’ont pas fait un puits dans le village, les gens doivent continuer à marcher sur de longues distances pour porter l’eau à la maison.

Le jardinage est un travail qui prend du temps et c’est aussi un travail physique plutôt dur, demandez le a quelque paysan que ce soit, ou bien a un bêcheur du dimanche. Dans le désert, c’est en outre un travail obligatoirement quotidien et qui prend toute la journée; les plantes ne peuvent pas rester sans eau plus que quelques heures, elles meurent.

Comment doivent faire les femmes ? Elles doivent aussi s’occuper des enfants, de préparer à manger pour la famille, de laver les vêtements (à la main avec l’eau portée de longues distances). Elles doivent aussi bêcher, planter, aller au marché vendre leurs légumes…

Mais tout cela n’est rien, parce que les Français n’ont pas pensé aux pompes. Ils ont monté des poulies avec des seaux sur des puits de 11mètres cube/heure que les femmes doivent tirer à force des bras. Comme si le jardinage, les repas, les enfants, la maison et le marché n’étaient pas suffisants, elles doivent en plus faire le travail des ânes et des chameaux.

Ibrahim, navré,  explique la situation.
Voyez derriere lui les enfants qui tirent l’eau du puits.

Le résultat est navrant, il est clair qu’elles ne peuvent tirer qu’une quantité minime d’eau de ces cornes d’abondance. Je n’ai nulle part vu des jardins aussi rabougris et tristes. Les femmes travaillent avec des enfants malades sur le dos, elles n’ont pas un sou, mais en revanche elles triment comme de ânes et elles ont en plus la satisfaction d’avoir été libérées et d’avoir conquis leur indépendance économique vis-à-vis des mâles de leur société.

jardin francais1 - 11. LE JARDIN DES FRANCAIS

Le constat est d’autant moins gratifiant que le Jardin verdoyant et opulent des américains est a seulement quelques kilomètres de là.

tombouctou eolienne 8 - 11. LE JARDIN DES FRANCAIS

Le jardin des Américains

Le résultat de la bataille des idéaux est clair, les américains baptistes, animés de la foi religieuse ont réussi un travail de titans alors que le laïcisme de la République n’a accouché que d’un bébé malingre.
Messieurs les Français de l’ONG, mes compatriotes, je sais bien que pour vous ce qui compte pour que vous dépensiez cet argent qu’on vous a donné c’est d’avoir un beau projet sur les papiers à montrer et puis de toucher votre paye, mais ces femmes sont des êtres humains, vous n’accepteriez jamais pour vos épouses et pour vos filles ce que vous obligez ces femmes à faire.

Pourquoi ne montez vous pas ne serait-ce qu’une éolienne sur un de ces puits? 600 litres/ heure pour 4 mètres/seconde de vent qui est la moyenne annuelle de Tombouctou. Le coût serait seulement un quart de celui d’un puits, avec 4000 Euros en plus (un mois de votre salaire ?), vous auriez vraiment complété le projet et aidé ces femmes.
Et puis encore, il y a tellement d’eau, pourquoi ne pas autoriser les villageois à la puiser pour leur usage domestique?

Je sais bien que quand il s’agit de femmes les Français perdent la tête, mais vous avez toujours été des gens de cœur; je vous en prie, corrigez la situation que vous avez créée

 

18. LE TROISIEME HOPITAL

LE TROISIEME HOPITAL

Santé a Tombouctou, aromathérapie et acupuncture

Avec le mois de Mars la saison des vents de sables est arrivée.

villa22 - 18. LE TROISIEME HOPITAL

Parfois on ne vois pas a plus de 3 mètres comme si c’était un brouillard de Bretagne tout rouge.

villa21 - 18. LE TROISIEME HOPITAL

Mais ce n’est pas seulement du sable, c’est la poussière de la ville, elle est pleine de tous les crachats malades et des excréments séchés. C’est un poison qui rentre par le nez et par les oreilles, il est la cause de la plupart des maladies infectieuses, des infections des yeux, des oreilles et des voies respiratoires.

Il n’est plus possible de soigner les gens sous la tente, l’hôpital des pauvres ne peut plus fonctionner. J’y deviens moi même malade.

J’ai donc loué une villa, comme le font toutes les ONG a Tombouctou, a un riche homme d’affaires de la ville.

villa1 - 18. LE TROISIEME HOPITAL

Read more

15. LE MOULIN A VENT OASIS

eolienne6 - 15. LE MOULIN A VENT OASIS

eolienne4 - 15. LE MOULIN A VENT OASIS

eolienne2 - 15. LE MOULIN A VENT OASIS

eolienne1 - 15. LE MOULIN A VENT OASIS

14. L’HOPITAL DES PAUVRES

ospedale poveri1 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES

ospedale poveri3 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES

ospedale poveri4 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES

ospedale poveri5 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES
ospedale poveri6 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES

ospedale poveri7 - 14. L'HOPITAL DES PAUVRES

13. LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU

manoscritto5 - 13. LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU

manoscritto6 - 13. LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU

manoscritto1 - 13. LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU

manoscritto2 - 13. LES MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU

 

12. LE TRIBUNAL DE TOMBOUCTOU

police2 - 12. LE TRIBUNAL DE TOMBOUCTOU