6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Puisque les faubourgs ne sont pas l’endroit juste pour mon projet, j’ai pensé aux jardins maraîchers qui fournissent la ville en légumes frais.

L’eau est un grand problème pour le peuple des jardiniers, même si c’est loin d’être le seul. Ces jardins sont, eux aussi, aux alentours de la ville.
La plupart sont situés le long du canal de Kadhafi à pour bénéficier de l’accès à l’eau. Au fur et à mesure que les terrains sont lotis, les terres occupées par les jardiniers sont vendues par la mairie et ils sont chassés plus loin.
Des ONG leur fournissent des forages pour pomper l’eau, toujours à la main, et à chaque fois ils doivent tout recommencer a zéro.
D’autre part, il n’y a pas d’autre solution. La ville s’agrandit et les jardins ne peuvent pas rester au milieu des maisons. Leur destin est d’être toujours en périphérie. cette raison n’atténue pas la tristesse du destin des pauvres.

En fait la ville ne grandit pas tellement mais ce sont les profits spéculatifs sur la vente des terrains qui grandissent
maraichage0 - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

La vie des jardiniers est très dure dans le désert parce que les légumes ont besoin d’eau tout le temps et de beaucoup d’eau. Les jardiniers doivent tirer l’eau à la main. Ils remplissent deux bidons jaunes de 20 litres et ils courent dans leur jardin, parfois à 200 mètres de distance, pour la verser dans les petits carrés cultivés. Un bidon pour chaque carré.

Toute la journée, du matin jusqu’au soir. Toute leur vie.

maraichage bidons - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

maraichage eau - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Ils sont tellement occupés à cela qu’ils ne peuvent pas aller au marché vendre leur récolte, ils doivent la vendre a un prix bas aux femmes du marché de la ville, perdant ainsi une portion importante du prix de la vente.

maraichage1 - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Quand j’ai soigné ces personnes, je me suis rendu compte que l’être humain n’a pas été créé pour transporter quarante kilo de poids toute la journée. Leur colonne vertébrale est toute déglinguée: où que l’on appuie ils sautent de douleur.

Et ils ne peuvent jamais s’arrêter. Dans le désert, un jour sans eau et les légumes meurent.

maraichage3 - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Quand la saison sèche arrive, le niveau des points d’eau, qui dépendent du fleuve ou du canal de Kadhafi, baisse presque  jusqu’à disparaître. Cela rend le travail encore plus difficile parcequ’il faut plus d’effort pour remonter l’eau.

maraichage eau3 - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Quelle merveille cela serait pour eux s’ils pouvaient avoir l’eau gratuite en abondance et sans effort avec un puits et une pompe éolienne !

Malheureusement, après avoir visité plusieurs jardins maraîchers et parlé avec les jardiniers, je me suis rendu compte que leur donner un puits et une pompe n’avait pas beaucoup de sens à long terme, parce que avec le grand business du lotissement ils seront chassés de leurs jardins tôt ou tard.

maraichage graines - 6. LES MARAICHERS DE TOMBOUCTOU

Je dois chercher ailleurs un endroit pour planter l’éolienne, plus loins encore de la ville, dans les villages des alentours, mais ces jours ci quelque chose de neuf se passe a Tombouctou…
La suite la prochaine semaine…

 

1 reply

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *